Charles Aznavour, plus qu’un chanteur, un homme au parcours impressionnant qui inspire chacun d’entre nous. Comment décrire cet homme parti rejoindre le royaume des cieux mais toujours vivant dans nos cœurs ?

Charles Aznavour, fait partie de ces hommes qui ont marqué notre existence et qu’on n’oubliera pas de si tôt. Il aura laissé derrière lui un héritage artistique et culturel gigantesque.

A travers ses chansons, il nous fait voyager dans l’univers de nos émotions, il avait le don de rendre ses chansons vivantes tant elles parlaient à chacun d’entre nous. Ses paroles retentiront à tout jamais dans nos tetes. Qui parmi nous ne connait pas ses chansons cultes telles que « La bohème » ou encore « Emmenez-moi ». Au-delà du chanteur se cache l’écrivain, ses textes sont écrits minutieusement, il avait l’art de manier les mots, au grand plaisir de tous les amoureux de la langue française.

Ses chansons ont été traduites en plusieurs langues et ont connu un succès au niveau planétaire, son nom résonne jusqu’au Japon. Nous n’allons pas nous arrêter sur toutes les distinctions qu’il a reçu, il me faudrait écrire un nouveau livre pour cela. Rappelons tout de même que le magazine Time lui a décerné le titre d’artiste de variété du siècle en 1998. Depuis 2017, il dispose de son étoile sur le Hollywood Walk of Fame.

Mais tout ses succès ne sont que la partie visible de l’Iceberg, ce qu’on oublie de dire, c’est qu’avant d’avoir encré son nom définitivement dans l’Histoire, Mr Aznavour a connu des années difficiles. Il n’a cependant jamais perdu de vue son rêve.

Fils d’immigrants, il grandit tout de même dans un univers d’artistes qui fait germer chez lui ce rêve d’être un jour sur la scène, sous le feu des projecteurs.

Dans cet article, je vais partager avec vous 5 leçons de vie que j’ai apprises de la part de Mr Charles Aznavour.

Ne jamais arrêter d’apprendre !

Aznavour a du quitter l’école à l’age de dix ans, mais rares sont les personnes qui sont allés au bout de leur cursus scolaire et qui manient la langue française aussi bien que lui. Son secret ? Il lui a fallu lire énormément avant d’avoir écrit tous ses textes. Malheureusement, la plupart des gens pensent qu’apprendre se termine à la fin des études. Les gens qui ont du succès ne réfléchissent pas de cette manière, ils estiment que l’apprentissage dure toute une vie. Jusqu’à sa mort, à l’age de 94 ans, Mr Aznavour continuait de lire énormément et d’apprendre de nouvelles langues.

Mr Aznavour était un autodidacte qui avait compris assez tôt que c’était ce qu’il apprenait quotidiennement qui le rapprocherait pas à pas du succès. D’ailleurs, lors d’une interview, il décrivait comment il voyait sa mort. Pour lui, il devrait mourir dans son bureau, un livre à la main et sa famille autour de lui. Il vient de nous livrer en image ce qu’il considère comme les 3 piliers de sa vie : La famille, l’apprentissage et le travail.

Poursuivre ses rêves, quel qu’en soit le prix !

Avant d’inscrire son nom dans l’Histoire, Charles a du bataillé longtemps contre la vie. Il lui a fallu 12 ans et encore avant de connaitre ses premiers succès en tant que chanteur. J’aimerai vous poser une question chers lecteurs et lectrices. Combien parmi vous seraient prêts à travailler sans relâche pendant 12 ans dans l’espoir qu’un jour, ils réaliseront leur rêve ? Tout en sachant que rien n’est garanti et que peu de monde croit en vous.

A titre personnel, je pense qu’il faut avoir une grande force intérieure pour continuer à nager si longtemps à contre courant. Continuer de croire en soi quand tout semble contre nous n’est pas chose aisée.

Mais Charles Aznavour avait cette passion pour son métier et le travail l’obsédait. Ce n’est pas le fruit du hasard s’il est arrivé aux sommets. C’est un long chemin parsemé d’obstacles qui auraient découragé la majorité du commun des mortels.

Une des chanson qui l’a fait connaitre au public et qui a fait ses premiers succès n’est tout autre que « Je me voyais déjà ». Cette chanson nous illustre parfaitement cette vision qu’il avait de son rêve et qu’il n’a jamais perdu de vue malgré tous ses échecs. On lui déconseilla de la chanter puisque ça parlait de métier et de succès et que ça n’allait pas marcher, il a prouvé le contraire. Dans cette chanson, il décrit de manière un peu humoristique ses échecs en tant que chanteur, le temps qui passe et qui n’est pas en sa faveur, mais toujours accompagné de cette vision qu’il a un jour d’être sur une grande scène sous le bruit des ovations. Il conclue la chanson avec la phrase suivante : »Mais un jour viendra, je leur montrerai que j’ai du talent ».

Je vous invite à aller écouter paisiblement cette chanson.

Faire taire les critiques dans les règles de l’art

Rares sont les personnes qui ont été autant critiqués que Charles Aznavour à ses débuts. On disait des choses très durs à son égard, certains osaient même dire que c’était scandaleux qu’un infirme comme lui puisse monter sur scène. La vie d’adulte est assez dure et si on ne se montre pas assez fort, on finira rapidement aux oubliettes. C’est pour cette raison que la plupart des gens préfèrent passer inaperçus sur Terre car il est assez difficile d’affronter le monde et aller au bout de ses rêves.

On reprochait à Charles d’être petit, de ne pas être beau et de ne pas avoir de voix. Certains journaux se moquaient de lui en le nommant Charles AzNoVoice. Là où d’autres auraient été épuisés mentalement par ces critiques, Charles lui en a fait une source de motivation. Il disait que ces critiques ont fait naître en lui une rage de revanche sur ses détracteurs. Dans une interview, lorsqu’on évoqua les critiques qu’il a subi à l’époque, il dit : »La critique est une aide pour moi, ça a été une aide parce que j’ai eu les dents très longues après ça, je me suis dis, ils veulent pas l’admettre, moi j’y crois, il va falloir qu’ils y croient aussi. » Avant d’ajouter : « Ce n’est pas les conseils que je prenais, c’est la rage que je prenais. »

C’est vous dire l’état d’esprit de ce grand homme, il a transformé les critiques en une force très puissante pour briller sur la scène. Il disait qu’une bonne chanson faisait énormément de mal à ses détracteurs.

Ne jamais oublier ses origines !

Mr Aznavour a grandi en France et la porte grandement dans son cœur. Il n’oublie pas cependant ses racines arméniennes. En atteste ses compatriotes et tout ce qu’il a fait pour ce pays. Loin d’être réellement un artiste engagé, il a du moins grandement contribué à renvoyer une image positive de ce pays. Il ne reniait pas son identité arménienne et la portait avec fierté.

Pendant que je vous écris ces lignes, Mr Aznavour devait chanter dans la capitale arménienne lors du sommet de la francophonie, prévu aujourd’hui. Hélas, sa mort le privera de ses retrouvailles avec les siens.

Après le séisme survenu en Arménie en 1988, une tragédie qui a fait 25 000 morts, Charles se porta immédiatement à la rescousse de son pays d’origine en fondant le comité « Aznavour pour l’Arménie » afin de collecter des fonds.

On le considère aussi comme l’arménien le plus connu de la planète, il reçut même en 2004 la médaille de « héros national ». Il est le fils de gens qui ont survécu par miracle au génocide arménien. Il est aussi nommé ambassadeur permanent en Arménie par l’Unesco. Mr Aznavour peut reposer en paix, il aura contribué à rendre fier tout un peuple. Il restera par la même occasion une véritable icone de la culture française.

Il faut savoir quitter la table lorsque l’amour est desservi

Cette dernière leçon est tirée des paroles de sa chanson culte « Il faut savoir ». Outre la belle métaphore qu’il emploie, cette chanson est en elle-même une véritable leçon de vie. Je vous invite vraiment à aller l’écouter. Il y explique que dans les moment difficiles telles qu’une rupture après tant de vécu, il faut trouver la force de continuer d’avancer sans se retourner. Cette chanson montre à quel point ses textes sont travaillés à la perfection. Rien n’est laissé au hasard, le sens de chaque mot, les métaphores qu’il emploie, j’ai toujours dis qu’il était écrivain avant d’être chanteur.

Sa dernière femme, qu’il considère comme la femme de sa vie, a vécu avec lui près de 52 ans jusqu’à sa mort. Dans un reportage, on le voit donner quelques conseils à son gendre sur la longévité et la réussite d’un couple. Il lui explique alors qu’il ne descend prendre son petit déjeuner auprès de sa femme qu’une fois qu’il s’est douché, rasé et bien habillé. En somme, il nous explique qu’il faut toujours veiller à cultiver le désir avec son ou sa partenaire quelque soit les circonstances, le temps passé ensemble ou notre notoriété.

C’est une grande leçon qu’il nous livre. Meme lorsqu’on on s’appelle Charles Aznavour, il ne faut jamais arrêter de faire des efforts envers la personne qu’on aime si l’on veut continuer de cultiver le véritable amour.

Adieu Charles, ton nom, tes chansons et tes leçons continueront toujours de vivre en moi tant que mon cœur battra !

A lire aussi : Don Draper, l’homme séduisant par excellence.

A lire aussi : 5 leçons de vie de Mr Cristiano Ronaldo.

Si mon contenu vous plait, n’hésitez pas à vous abonner au blog et rejoindre l’armée des hommes séduisants. Vous aurez le privilège d’être averti de la sortie des derniers articles en temps et en heure.

Votre humble serviteur,

Kamal


0 commentaire

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :