Vaincre sa timidité, voilà un sujet que je n’avais encore jamais abordé jusque-là. A la demande d’un de mes lecteurs, j’ai décidé de détailler le sujet dans cet article.

Vous en avez marre de sentir cette boule d’angoisse vous envahir à chaque fois que vous voulez prendre la parole ? La peur d’être jugé ou de paraître ridicule aux yeux des autres…

Vous en avez marre que votre nervosité l’emporte sur vous à chaque fois que vous devez discuter avec une personne inconnue ?

Vous en avez marre de rougir à chaque fois qu’une personne vous fait un compliment surtout lorsqu’il s’agit d’une fille ?

Le simple fait de lever la main en cours pour répondre à une question vous terrifie au plus haut point et vous glace le sang…

En somme, vous en avez marre de cette timidité qui vous pourrit la vie et qui vous empêche de vous épanouir pleinement lors de vos interactions sociales.

Rassurez-vous, la timidité n’est pas quelque chose d’insurmontable. J’ai moi-même été un ancien timide, mais au fil du temps, j’ai fini par prendre confiance en moi et m’affirmer. Je ne pense pas que la timidité est quelque chose d’innée, on la développe à cause d’événements particuliers ( échecs, sentiment d’être jugé etc…)

Aujourd’hui, vous avez envie que les choses changent, vous vous dites : « C’est décidé, à partir de maintenant, j’en finis avec ma timidité, je décide de m’affirmer pleinement ! »

Or, ce n’est pas aussi simple qu’on le pense. Il ne suffit pas de le vouloir, en effet c’est un bon début et je tiens à vous en féliciter sincèrement. Néanmoins, vaincre sa timidité peut se révéler être un véritable parcours du combattant. Mais en adoptant les bonnes résolutions et le bon état d’esprit, vous vous en débarrasserez plus vite que prévu.

Mais comme vous le savez, je me suis toujours engagé à être honnête avec vous. Le but n’étant pas de vous baratiner et de vous vendre du rêve pour vous rassurer. Je tiens donc à vous avertir, vous ne surmonterez pas votre timidité du jour au lendemain, il va falloir faire des efforts réguliers et appliquer des actions concrètes ( que je vous présenterai au fil de l’article).

Tonton Kamal va donc partager avec vous tout ce qu’il faut savoir pour vaincre sa timidité et en venir à bout.

Dans 3…2…1

Vaincre sa timidité : Causes et actions préliminaires.

  • Ne pas accorder trop d’importance à ce que les gens vont penser de vous. C’est une des origines primaires de la timidité. Cette angoisse permanente à l’idée de ce que pourrait penser de vous untel ou untel. En y réfléchissant bien ce n’est pas si important et ce pour plusieurs raisons. Tout d’abord, vous n’avez pas à plaire à tout le monde. Vous devez vous plaire à vous-même, c’est ce qui compte vraiment. Deuxièmement, votre timidité vous fait croire que tous les regards sont braqués sur vous tout le temps et que vous devez faire attention à vos moindres faits et gestes. Or, ce n’est pas du tout le cas, chacun vague à ses occupations. Lorsque vous parlez à une personne, dans les cinq minutes qui suivent votre interaction, elle replongera dans ses tracas quotidiens. Rassurez-vous, votre timidité vous joue des tours et la plupart de vos peurs et de vos angoisses sont irrationnelles et n’ont pas lieu d’être.
  • La fausse idée que vous allez paraître ridicule. C’est une peur qui naît lorsqu’on interagit avec les autres et qu’on a l’impression qu’on va se moquer de nous. Les timides, n’ayant que très peu d’interactions socialement, se disent toujours qu’ils ne seront pas à la hauteur de la conversation. Ça naît un peu du sentiment de se sentir inférieur aux autres ou d’être différent. Rassurez-vous, tous les autres autour de vous sont humains aussi, ils disent aussi des conneries. N’ayez donc pas peur de participer à des conversations, chacun a ses idées et ses propres pensées et personne ne se moquera de vous.
  • Chacun vit dans sa réalité personnelle. Celui qui te méprise ne méprise que l’idée qu’il a de toi, c’est à dire lui-même.
  • Acceptez votre imperfection. C’est un signe de votre humanité. Comprenez que nous avons tous des défauts et des complexes. Apprenez à en rire. Ne vous prenez pas trop au sérieux. L’auto-dérision est votre allié.
  • Posez-vous les bonnes questions. De quoi avez-vous réellement peur si vous vous affirmez ? Une fois qu’on a compris que le but n’est pas de plaire à tout le monde, on peut y arriver plus facilement. Quoique vous fassiez, il y aura toujours des gens qui ne vous aimeront pas et d’autres qui vous apprécieront. Alors affirmez-vous et accueillez à bras ouvert ceux qui sont fiers d’être à vos cotés et qui ne vous jugent pas.
  • L’échec n’est pas une fatalité en soi. La timidité est aussi du au fait de ne pas être confiant dans ce qu’on fait. La preuve, dans les domaines que vous maîtrisez, vous vous sentez confiant. La timidité n’est rien d’autre qu’un manque de confiance dans un domaine que vous ne maîtrisez pas et qui est celui des relations humaines. Apprenez néanmoins à relativiser, vous avez le droit à l’erreur et à l’échec, cous êtes humains après tout.

A lire aussi : Comment l’audace changera votre vie ?

Vaincre sa timidité : Actions concrètes !

Cher ami, maintenant qu’on a passé en revue les causes de ta timidité et l’état d’esprit à adopter, nous allons rentrer dans le vif du sujet.

Comprendre ce qui vous bloque est une étape importante pour surmonter votre timidité, mais ce n’est que le diagnostic.

Maintenant, il faut suivre le traitement qui va vous débarrasser de cette foutue timidité qui vous a hanté toute votre vie.

Et ça commence dès aujourd’hui !

Quelles actions concrètes faut-il donc mettre en place pour enfin vaincre sa timidité ?

Je tiens tout de même à vous le rappeler, vaincre sa timidité demande un travail et des efforts réguliers. Qui dit régulier, dit quotidien. Il n’y a que de cette manière que vous arriverez à vos fins.

Chaque fois que vous sortirez de votre zone de confort et que vous affronterez vos peurs, vous ferez un pas en avant dans votre combat contre la timidité.

On n’apprend pas à nager sur un fauteuil, il faut se jeter à l’eau.Pour devenir à l’aise socialement, il faut se confronter à l’exercice pour le banaliser. Plus vous parlerez à des gens, plus vous prendrez des risques et plus cela deviendra quelque chose de normal pour vous.

  • Sociabilisez graduellement. On ne demandera pas à un homme qui souhaite se remettre au sport d’aller faire un marathon de 42 km. Tout comme on ne vous demande pas d’aller animer un show télévisé. C’est par de petits changements quotidiens qu’on peut vaincre sa timidité. Essayez de dire bonjour et de sourire aux personnes que vous croisez, même si vous ne les connaissez pas vraiment. L’exposition à l’inconnu vous mettra en confiance au bout d’un moment. Faites cela première semaine. La deuxième, essayez d’approfondir, essayez d’avoir une conversation plus profonde qu’un simple bonjour avec les personnes que vous côtoyez mais à qui vous ne parlez pas forcément. Parlez de ce qui vous passe par la tete. De la pluie et du beau temps. Le but est que vous réalisiez que ce n’est pas si dur d’aller vers les autres et que’on ne vous jugera pas forcément, ni qu’on se moquera de vous.
  • Si votre crainte est de parler en public, commencez par vous affirmer un peu plus dans les conversations de groupe. Dites votre avis, n’ayez pas honte de vos idées, vous verrez que vous vous sentirez de plus en plus à l’aise. En soirée, abordez les groupes de filles, faites-en un entrainement, ne vous focalisez pas sur le résultat. Le but est que vous vous débarrassiez progressivement de votre angoisse. C’est en réalisant ce genre d’exercices régulièrement que vous finirez par prendre le dessus sur votre timidité.
  • Ne développez pas une stratégie d’évitement. Vous avez l’habitude d’éviter de vous confronter aux situations qui risquent de vous mettre mal à l’aise. C’est de cette façon que vous avez renforcé votre timidité. Ne fuyez plus. A chaque fois que vous voyez une situation qui vous met à l’épreuve socialement, affrontez-la ! Voyez dans ce genre de situation une étape de plus pour vous affranchir de votre timidité.
  • Trouvez votre passion. En ayant une passion, vous vous sentirez épanoui dans quelque chose. Vous allez naturellement exceller dedans puisque c’est votre passion. Cela renforce votre confiance en vous. Plus vous aurez confiance en vous, plus il vous sera facile de surmonter votre timidité.
  • Entourez-vous de personnes positives. Gardez autour de vous des gens qui vous motivent et qui ne vous jugent pas. Votre cercle d’amis peut grandement influencer votre confiance en vous et par la même occasion votre timidité.

Conclusion.

L’équation est simple : pour vaincre sa timidité, il faut l’affronter. Il n’y a pas de miracle.

C’est en vous exposant aux autres que vous musclerez votre aisance relationnelle.

Allez vers les autres, abordez des inconnus, émettez des critiques, faites des compliments, donnez votre opinion, proposez un rendez-vous à une fille…. Vivez !

« L’univers vous cache ses plus beaux trésors en dehors de votre zone de confort. »          Kamal KEMZI

Dites-moi dans les commentaires, si vous souffrez de timidité et ce qui vous empêche de vous en débarrasser.

Si mon contenu vous plait, n’hésitez pas à vous abonner au blog et rejoindre l’armée des hommes séduisants. Vous aurez le privilège d’être averti de la sortie des derniers articles en temps et en heure.

Vous pouvez aussi me contacter sur Instagram : kamalkemzi

Votre humble serviteur,

Kamal

Pour les plus motivés d’entre vous, j’ai écris un livre qui approfondit le sujet et qui vous permettra, si vous appliquez les conseils qu’il porte, d’augmenter durablement votre confiance en vous. Vous souhaitez vaincre votre timidité, en apprendre plus sur la séduction et le développement personnel, faire plus de rencontres et booster votre vie amoureuse ?


1 commentaire

Mahamadou Bachard · 29 juillet 2020 à 20 h 23 min

Je me réjouis d’avoir tombé sur cet article. Je souffre toujours de timidité mes 40 ans. Ce qui me bloque c’est l’inaction. Vos conseils ?

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :