C’était un froid vendredi du mois de janvier et les basses températures commençaient à se faire sentir à Montpellier.

Le soir approchait à grands pas, et je ne sais pour quelle raison, une petite voix intérieure me disait que ça allait être une soirée MAGIQUE !

Pour être tout à fait franc avec vous, j’accorde souvent une confiance aveugle à cette petite voix et je n’allais pas faire une exception cette fois-ci.

Je décroche alors mon téléphone et j’envoie un message à Fabien, mon bon vieux copilote :

« Fab, ce soir, on fait la fête dans les règles de l’art. Rdv à 22h au bar X ! »

En fidèle copilote et grand amateur de lingeries sexy qu’il est, sa réponse ne tarda pas:

« Compte sur moi soldat, à ce soir bro ! »

Ah ce Fabien ! Si un jour, vous passez à Montpellier, renseignez-vous sur lui, la légende parle d’elle-même.

Trêve de plaisanteries. Revenons-en à nos moutons.

Le soir arriva et nous nous retrouvâmes devant notre bar favori, nous rentrâmes, nous fîmes une petite introspection des lieux et à première vue, ma petite voix ne m’avait pas trompée, la piste de danse regorgeait de belles créatures tout aussi sublimes les unes que les autres et je sentais que notre heure de gloire approchait.

Fabien me présenta alors deux copines à lui, nous nous assîmes alors près du comptoir à discuter et à échanger à propos de quelques banalités de la vie, la conversation n’était pas très intéressante et je vous avoue que je n’ai rien fais pour donner un nouveau souffle à la discussion et tuer cet échange ennuyeux.

A vrai dire, j’étais un peu distrait. La faute à qui ?

La belle brune, entourée de deux copines à elle, assise à quelque mètres de nous sur les marches de la piste de danse ( drôle d’endroit où s’asseoir quand même ).

Elle avait l’air d’un ange descendu directement du ciel. En l’espace de quelques instants, je me suis cru au paradis ! Ses yeux étaient d’un vert qui vous transperçait l’esprit, ses cheveux lui donnaient un air de femme fatal, son nez avait la taille parfaite et ses lèvres pulpeuses vous faisaient oublier tous vos problèmes. Elle avait aussi quelque chose de spéciale dans son regard, doux et défiant à la fois. Elle respirait la féminité !

A ce moment-là, j’avais envie de lui dire : « Épouse-moi, fais-moi des gosses tous plus beaux les uns que les autres et allons nous exiler dans une île déserte ! »

Je repris alors mes esprits et je redescendis sur terre. Mais mes yeux continuaient à me trahir lors de ma discussion en groupe, je n’arretais pas de scruter des yeux derrière mon dos pour voir si ma belle brune était encore là. Un petit jeu de regard s’installait entre nous et je voyais qu’elle n’était pas insensible à mon charme.

Mais le temps passait et la soirée commençait à battre son plein, la salle se remplit de monde et je perdis ma douce créature des yeux. Je regrettai alors de ne pas être passé à l’action plutôt. D’où l’importance de toujours aborder une fille qui nous plait au risque de passer auprès de belles occasions de rencontres…

Je décidai quand même de continuer de profiter de ma soirée, ça me servira de leçon à l’avenir.

En me voyant un peu distrait, Fabien me fit remarquer que nous étions dans une putain de soirée et que la chance allait bientôt nous sourire. Et au sujet de la belle brune, il me lança d’un air insouciant :

« T’inquiète pas mon pote, il y a pleins de poissons dans l’océan ! »

Il avait toujours les bons moments, après tout, ce n’était pas pour rien que je l’ai choisi comme copilote.

Alors nous continuâmes à profiter à fond de la soirée, on dansait, on s’amusait sans vraiment prêter attention aux autres filles jusqu’au moment où on se dirigea au fumoir. J’aperçus alors des potes à moi, accompagnés d’une amie, qu’ils ne tardèrent pas à me présenter. On va l’appeler Marie pour préserver son anonymat. Elle était assez mignonne mais comparé à la belle brune du début de soirée, elle ne faisait pas le poids.

Mais voilà, les jeux sont faits, en plus le courant est vite passé entre Marie et moi, je voyais que je lui plaisais et elle me montrait tous les signes d’intérêt. Et comme on dit dans le milieu, la balle qui vient de l’adversaire n’est jamais hors-jeu. Je l’emmène alors sur la piste, on danse un peu, je lui chuchote quelques mots dans l’oreille et je finis par l’embrasser. Le tour est joué.

Il est 1H30 et le bar va bientôt fermer. On décida alors de continuer la soirée autre part. Je me suis alors dirigé vers le vestiaire pour récupérer ma veste et devinez qui était devant moi dans la queue ?

Ma belle petite brune. Fabien avait donc raison, le destin me souriait et Dieu décida de me donner une seconde chance.

Cette fois-ci, pas question de décevoir mes ancêtres, je pris mon courage à deux mains et je décidai de l’aborder.

« Alors, c’est quoi la suite ? On finit la soirée en boite ? » lui chuchotai-je à l’oreille.

Elle sourit et rentra dans une longue argumentation où elle m’expliquait qu’elle était accompagnée de deux copines qui étaient venus passer le weekend chez elle, qu’elles étaient fatiguées et qu’elles voulaient rentrer se reposer. Elle ajouta que le lendemain par contre, elle seraient intéressées à l’idée de sortir.

On continua de parler tout en sortant du bar.

« En fait, j’ai oublié de me présenter, moi c’est Kamal ! » lui lançai-je.

« Enchanté Kamal, moi c’est Julie ! » (Ce n’est pas son vrai prénom, encore une fois pour préserver l’anonymat de la personne).

Fabien en super copilote qu’il est, m’apercevant, s’empressa immédiatement d’aller occuper les copines de Julie pendant que je profitais de ce délicieux moment.

Ce que j’avais oublié par contre, c’est Marie. J’avais complètement zappé qu’on devait continuer la soirée ensemble. Je la voyais arriver alors je m’empressai de prendre le numéro de Julie. Le plus drôle dans l’histoire, c’est que Julie et ses copines venaient de rater leur dernier tramway, elles décidèrent alors de finir la soirée avec nous en boite. Sur la route, je pris mes distances avec Marie pour continuer à discuter avec Julie. Elle était un peu timide, mais ça la rendait encore plus mignonne. Je crois que j’ai un faible pour les BELLES femmes, tout ce qu’elles font et tout leurs petits défauts me paraissent mignons. Je sentais que Julie avait quelque chose de spéciale et je voulais le découvrir. On arrive en boite, on s’amuse tous ensemble et je tente quelques rapprochements avec Julie. Je sors tout mon arsenal de séducteur, je la taquine, je lui raconte des histoires mais je sentais une certaine résistance de sa part. Et au moment où ça commençait à devenir plus intéressant, elle décida de rentrer chez elle.

C’était la DÉCEPTION !

Mais bon c’est la vie et après tout, ce n’était pas encore fini, j’avais son numéro.

A lire aussi : Séduire une fille qui vous a donné son numéro.

Le lendemain, je ne sais pour quelle raison, je ne la contacte pas, on ressort avec Fabien dans le même bar, et je rencontre une petite blonde qui m’a fait tourner la tete. Je conclus avec elle, il faut dire que j’étais en pleine forme ce weekend-là, tout me réussissait sauf avec Julie.

A la fin de la soirée, Fabien m’apprit que Julie était présente à la soirée.

« Hein? Quoi ? Pourquoi tu ne me l’as pas dis sur place ? » lui répliquai-je.

En réalité, il m’avait prévenu mais il y a eu quiproquo, il m’a dit que Julie était là mais j’avais confondu une autre fille qui portait le même prénom et que je ne voulais absolument pas voir.

Le lendemain, je pris contact avec elle, et on s’échangea quelques messages. Je décidai alors de lui proposer de continuer cette charmante discussion autour d’un verre la semaine qui suit. Mais bizarrement, elle refusa en m’expliquant qu’elle aimerait partager un moment avec moi mais qu’elle avait quelqu’un d’autre en tete.

Là vous êtes en train de vous dire, c’est fini mon pote, elle t’a mis un STOP de cow-boy, GAME OVER !

A votre place, je n’en serai pas si sur les amis, l’histoire ne s’arrête pas là.

La suite dans le prochain épisode…

Stay tuned 😉

Votre ami,

Kamal

La suite de l’histoire : Elle a kidnappé mon cœur….(deuxième partie)

Catégories : séduction

4 commentaires

anas · 2 décembre 2018 à 16 h 33 min

Toujours un plaisir de te lire, excellent article très bien écrit et plaisant à lire. Je suis en train de vivre la même histoire, il y a une fille qui a » kidnappé mon coeur » et il me tarde de connaître la suite de votre histoire et de lire « le 2ème épisode » pour le plaisir de la lecture et aussi pour pouvoir en tirer une leçon .
Merci pour tous vos articles on voit bien qu’il y a un travail assez profond derrière et une bonne connaissance du sujet.
Stay tuned 🙂

    Kamal · 2 décembre 2018 à 21 h 47 min

    Merci Anas ! Au plaisir de te compter parmi nous !

Antoine · 2 décembre 2018 à 16 h 50 min

J’ai découvert tes articles récemment, et je dois dire que celui-ci m’a vraiment laissé bouche bée. J’ai pu m’identifier dès les premières phrases. Très bon article.
La fin me laisse en suspens !

    Kamal · 2 décembre 2018 à 21 h 49 min

    Merci Antoine, la suite est en cours de rédaction 😉

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :