Ah la peur ! Ce sentiment censé nous alarmer d’éventuels dangers mais qui fait tellement de dégâts dans la société. On a tous cette voix qui nous habite, qui nous paralyse, c’est la voix de la peur. La peur du rejet par les autres, celle d’être critiqué ou jugé, la peur d’échouer, la peur d’être ridicule et la liste est encore longue…

Mais si nous y réfléchissons bien, la plupart de nos peurs sont irrationnelles et n’ont même pas lieu d’être. Ce sont des peurs déclenchées par notre perception erronée de la réalité, elles sont donc le fruit de notre imagination. Dites-moi, quelle est la pire chose qui pourrait vous arriver si vous décidez d’aller parler à cette fille qui vous plait tant ? Un rejet et alors ? Avez-vous été en réel situation de danger ? Non ! Vous pouvez repartir le sourire au coin comme si de rien n’était. Des fois, il faut savoir aborder la vie comme un jeu et s’amuser à prendre des risques. Au même titre, personne ne va se moquer de vous si vous prenez la parole en public, au contraire la plupart des gens salueront l’audace et le reste jalouseront vos prises de risques.

Nous pensons naïvement que le courage, c’est l’absence de peur alors que c’est tout le contraire. Le courage c’est d’apprendre à vivre avec nos peurs tout en les affrontant. Nous sommes tous habités par deux voix à l’intérieur de nous, la voix de la peur et celle de la réussite. Les gens qui ont du succès ici-bas ont appris à écouter la voix de la réussite. Derrière chaque risque qu’ils prennent, ils se focalisent sur les gains qu’ils pourraient en retirer et non sur ce qu’ils pourraient perdre. Si vous voulez être libres de vivre la vie que vous méritez, il va falloir donc changer votre état d’esprit en pensant comme un gagnant et non comme un perdant.

Tonton Kamal va donc partager avec les 3 secrets qui vous aideront à aller au-delà de vos peurs, de comprendre ce qui vous différencie des gens qui ont de la réussite et d’écouter votre voix intérieur qui inspire le succès.

Je vais aller donc me préparer un petit café et on se retrouve après la pub.

Toujours là les amis ? Parfait, allons donc au vif du sujet !

La peur, c’est une opportunité pour évoluer.

Sachez une chose les amis, lorsque la peur vous fait face, c’est qu’il y a une opportunité de changement derrière qui vous attend. Les peurs n’apparaissent pas par magie, elles sont une réaction physiologique de notre esprit qui tente de protéger sa zone de confort. Comme le décrit Scott Peck, dans son ouvrage « Le chemin le moins fréquenté », la paresse est le péché originel de l’Homme. La vie est donc un combat constant entre notre envie de nous dépasser et notre paresse. Je suis conscient que beaucoup d’entre vous travaillent dur et ne se ménagent en rien, mais la paresse peut prendre des formes insoupçonnées et une de ses formes est bien évidemment la peur. Beaucoup s’investissent à fond dans des relations toxiques et n’osent pas quitter leurs partenaires par peur de se retrouver seuls. Ils travaillent dur à faire fonctionner leurs relations, on pourrait donc croire qu’ils ne succombent pas à la paresse, en tout cas une de ses formes les a mi à genoux.

Le but est donc de dépasser ses peurs, parce que de l’autre coté de la peur, il y a tout ce qui va vous faire grandir. De l’autre coté, il y a le succès, l’échec, les leçons, la souffrance, le changement… Il y a l’évolution. Ne vous laissez pas berner par vos peurs, les personnes qui vivent en essayant de les éviter n’accomplissent rien de mémorable dans leur vie. Il y a une grandeur en chacun d’entre nous, mais pour la trouver, il faut aller la chercher en dehors de notre zone de confort, là où on rencontres toutes nos peurs.

Allez toujours en dehors de votre zone de confort !

Il n’existe que deux solutions possibles face à la peur : l’évitement ou l’affrontement. Une personne qui réussit dans la vie, c’est une personne qui trouve le courage de passer à l’action là où les autres sont immobilisés par la peur. Prenez conscience d’une chose les amis, vos peurs vous poursuivront toute votre vie. Et croyez-moi, personne n’y échappe. Nos sentiments et nos émotions sont ce qui définissent notre humanité sinon nous ne serions rien de plus que de foutus robots.

Plus vous vous aventurerez en dehors de votre zone de confort, plus vous affronterez vos peurs et plus vous en éliminerez certaines. D’autres peurs viendront remplacez les anciennes, mais entre temps vous aurez grandis. Contrairement à celui qui est encore paralysé par ses peurs primaires. Prenons l’exemple d’un type timide. Il a peur de prendre la parole en public, d’aller aborder une fille ou encore d’aller vers les autres. S’il décide de se confronter à ses peurs, à force d’aller aborder des gens, de se forcer à discuter avec des inconnus, alors petit à petit, cette peur disparaîtra et il pourra vaincre sa timidité. Au fur et à mesure de sa progression, d’autres peurs l’accompagneront, mais il aura réussi à évoluer.

Le processus est simple, on le connait presque tous instinctivement, je ne vous apprends rien. Le courage réside donc dans l’affrontement de ses peurs. Oui, il y aura de la souffrance, des épreuves difficiles et des doutes. Mais ne vous en dégagez jamais de la progression quel qu’en soit la forme ou le domaine. Je pense que le dépassement de nos limites et notre accomplissement sont l’essence même de notre existence.

Focalisez-vous sur les gains et non sur la peur !

La peur est un frein à toutes nos ambitions. On refuse le changement par peur de tout perdre. Et si au lieu de concentrer notre attention sur ce qu’on risque de perdre, nous nous tournons vers tout ce qu’on a à gagner ? C’est de cette manière que le gens à succès ont tourné la situation à leur avantage. Leur désir de réussir, d’évoluer et de grandir était plus grand que leurs peurs. Ils ont conscience que la peur n’est rien d’autre qu’une émotion et qu’il faut apprendre à la gérer si on désire réussir.

Tout ce qui a été accompli sur terre en terme de progrès, nous le devons à des gens qui ont su aller au-delà de leurs peurs. Imaginez une seconde, si Thomas Edison n’avait pas inventé l’ampoule électrique parce qu’il avait peur d’échouer. Et si Graham Bell n’avait pas inventé le téléphone ou si  Steve Jobs n’avait pas fait entrer l’iPhone sur le marché par peur des critiques. Ecouter la voix de la peur revient à se complaire dans sa paresse naturelle. Vous n’avez pas le droit de gâcher vos opportunités à cause de la peur.

Ne déléguez pas votre destin à la peur. C’est le meilleur moyen de passer à coté des plus belles choses. Ecoutez plutôt la voix de la réussite qui sommeille en vous, celle qui vous pousse à affronter vos peurs et vous murmure « Oui, tu peux réussir ». Cette voix qui vous pousse à vous battre pour vos rêves, à défier les obstacles sur votre chemin, celle qui vous dit que tout est possible. Cette voix qui vous amène à développer votre force intérieure et qui vous dit « Si d’autres humains l’ont fait alors pourquoi pas toi ? ».

Oui, les amis, la vie est dure, il y a des tempêtes, des orages sur la route mais cela ne doit pas vous empêcher d’avancer. Tant que vous résisterez, que vous serez prêts à encaisser des coups, vous serez alors sur la bonne voie. Mais je ne voudrais endoctriner personne, vous pouvez choisir d’éviter vos peurs et d’avoir une vie facile et médiocre. Mais je sais que vous n’êtes pas des lâches, et si vous êtes ici, à lire cet article et que vous suivez mon blog régulièrement, c’est que vous avez un désir d’évolution et de dépassement qui brûle en vous.

N’hésitez pas à me partager dans les commentaires, quelles peurs vous empêchent d’avancer et d’évoluer ?

Si mon contenu vous plait, n’hésitez pas à vous abonner au blog et rejoindre l’armée des hommes séduisants. Vous aurez le privilège d’être averti de la sortie des derniers articles en temps et en heure.

Vous pouvez aussi me contacter sur Instagram : kamalkemzi

Votre ami,

Kamal


1 commentaire

Comment vaincre sa timidité ? (Concrètement) - Les hommes séduisants · 16 novembre 2018 à 19 h 23 min

[…] fois que vous sortirez de votre zone de confort et que vous affronterez vos peurs, vous ferez un pas en avant dans votre combat contre la […]

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :