L’art de n’en avoir rien à foutre, voilà un titre qui attirera les âmes les plus curieuses.

Vous êtes-vous déjà senti perdu au milieu de tout le brouillard et l’enchevêtrement de notre société ? Perdu entre vos aspirations, vos rêves, et le conformisme humain ? Vous demandant si votre existence est le fruit de vos désirs ou ceux de vos semblables ?

En tant qu’animaux sociaux, la société façonne une grande partie de notre entité. Notre façon de penser, notre vision du monde et bien d’autres paramètres sont dictés par la société.

Depuis tout petits, on nous trace une ligne à suivre pour rester dans les rangs. Et ça a commencé depuis les bancs de l’école jusqu’à aujourd’hui. Les médias, la télé, les politiques et tout le système ont fait de nous les adultes que nous sommes aujourd’hui.

A l’ère où l’individualisme est à son apogée, où la recherche de l’intérêt personnel poussé par le système capitaliste passe avant tout, nous courrons finalement après les mêmes choses. L’accomplissement de soi par la possession est devenu notre devise.

Le métro-boulot-dodo est notre routine. Des consommateurs assoiffés de besoins secondaires. La routine de la plupart des Hommes aujourd’hui est la suivante : Travailler toute la semaine, passer ses soirées devant Netflix et s’amuser à errer dans les centres commerciaux les week end pour dépenser sa paye. Tout ce que le système attend d’eux.

Les autres, aspirant à un idéal de vie meilleure, ont été rapidement rattrapés par la réalité et n’ont pas pu nager longtemps à contre-courant.

Heureusement, il existe une minorité d’hommes et de femmes qui lutte pour vivre une vie qu’ils ont choisi. Une vie digne de leurs aspirations. Et ils travaillent dur tous les jours pour y arriver, allant même jusqu’à se mettre à dos une grande partie de leurs semblables.

Cet article peut s’apparenter à une violente diatribe contre le système et la société. Mais ce n’est pas l’essence de mon propos.

En revanche, je voudrai vous proposer une philosophie de vie qui me parait intéressante. Une philosophie de vie qui a fait ses preuves et qui traduit la réussite de beaucoup d’Hommes.

Alors sans plus attendre, je vous présente…

L’art de n’en avoir rien à foutre !

Aussi simple que ça en a l’air.

C’est un concept aux contours assez flous au premier abord. Vous vous demandez surement en quoi cela consiste précisément ? Est-ce une invitation à se laisser aller ou à se négliger ?

Alors, non, loin de moi l’idée de vous pousser vers une quelconque attitude désinvolte vis à vis de vous-même.

L’art de n’en avoir rien à foutre, c’est tout simplement de vous tracer un chemin, un but dans la vie, et de s’en battre littéralement les couilles des choses que vous ne pouvez contrôler.

C’est l’idée générale.

Tant que vous êtes en accord avec vos principes, vos valeurs et vos objectifs, ne vous préoccupez pas du reste.

Détaillons étape par étape.

Quel est votre but ?

Fixez-vous un but dans la vie et poursuivez-vos objectifs !

Croyez-moi, il n’y a rien de pire que passer son existence à errer sans réel but. C’est le fléau de de notre société. On peut vite perdre le cap tant le monde nous malmène dans tous les sens. Et les réseaux sociaux accentuent ce phénomène.

En ouvrant son fil d’actualité Instagram, Jean-Mouloud se sent naze. Il voit défiler devant ses yeux une pléiade de gens à l’existence « parfaite ». Sur le moment, il n’a pas le recul nécessaire pour différencier ce monde virtuel de la réalité. Ce qui le pousse à voir son existence comme fade et lamentable. Il continue tout de même de s’infliger cette torture morale quotidiennement.

Le problème avec les réseaux sociaux c’est qu’on peut vite se sentir déboussolé. Entre le type musclé à qui on veut ressembler, l’autre qui fait le tour du monde ou encore celui qui poste des photos entourés de voitures de luxes, on a envie de tous leur ressembler. On voit se dresser devant nous une montagne de manques à combler.

Le fait de vouloir leur ressembler à tous est le meilleur moyen de ne rien faire. Et c’est le piège des réseaux sociaux. On finit par devenir de simples observateurs passifs et impuissants.

Ne tombez pas dans ce piège !

Fixez-vous un objectif propre à vous et poursuivez-le. Restez concentré dessus.

Et ce quelque soit votre objectif, je ne voudrai endoctriner personne. Chacun a sa propre vision de la vie.

Que ce soit de créer votre entreprise, de trouver la femme de votre vie et de construire une famille ou tout simplement obtenir le job de vos rêves, foncez et ne laissez personne se mettre à travers votre chemin.

Ce qui nous amène au cœur de notre sujet…

L’art de n’en avoir rien à foutre des choses que vous ne pouvez pas contrôler.

Force est de constater que vous ne pourrez jamais tout contrôler. Certaines choses sont inéluctables.

Maintenant que vous avez un but dans la vie, il va falloir tenir bon pour arriver à son accomplissement.

Beaucoup de gens finissent par abandonner face au poids des obstacles qui se dressent sur leur chemin.

Il y a en effet pléthore d’obstacles :

Il en existe évidemment un tas d’autres mais ce n’est pas vraiment le sujet

Dans cet article, je voudrai surtout me concentrer sur un en particulier. C’est le regard des autres.

Pour réussir dans l’art de n’en avoir rien à foutre, il est impératif que vous vous émancipiez complètement du regard des autres.

Comment ne plus se préoccuper du regard des autres ?

Je vais être clair dès le début.

Lorsque vous n’en avez plus rien à foutre de ce que peuvent penser de vous les autres, c’est là que vous atteignez un niveau très dangereux de liberté. Vous êtes complètement détaché.

Les gens autour de vous ne disparaîtront jamais, à part si un jour vous êtes le dernier homme sur terre, ce qui est, admettons-le, peu probable. Les gens autour de vous ne doivent pas pour autant vous empêcher de vivre votre vie.

A chaque fois que vous renoncez à faire quelque chose à cause de la peur du regard des autres, posez-vous cette question :

En quoi ce que va penser de moi untel ou untel, va m’aider à me rapprocher de mon objectif ?

De même pour les critiques à votre égard. Cela ne doit pas vous atteindre. En quoi une critique non constructive ou une moquerie vous rapprocheront de vos objectifs ?

Quoi que vous fassiez, vous ne pourrez jamais plaire à tout le monde. Et plus vous sortez de l’ordinaire et que vous essayer de vous surpasser, plus vous déplairez.

La plupart des gens se complaisent dans leur zone de confort. Et le fait que vous aspiriez à accomplir des choses plus grandes et qu’ils vous voient travailler dur pour y arriver, les pousse à se remettre en question. Et ça c’est désagréable. Pour se préserver de cette tache ingrate qu’est la remise en question, ils n’hésiteront pas à vous critiquer et à essayer de rabaisser et décrédibiliser ce que vous faites.

Voici donc ma recommandation pour vous, adoptez l’art de n’en avoir rien à foutre comme philosophie.

Pour ma part, c’est l’essence primaire de mon bonheur.

Dans le contexte que je viens de décrire, l’art de n’en avoir rien à foutre, c’est de vous concentrer sur vous et d’ignorer complètement les avis extérieurs.

Si vous arrivez à ce niveau d’indifférence, plus rien ne pourra vous stopper.

Et ce n’est pas tout, cette indifférence à l’égard des avis extérieurs boostera votre charisme et vous rendra d’autant plus séduisant aux yeux des femmes.

Je vous invite à lire mon article Ce qui attire vraiment les femmes à ce sujet.

J’ouvre une petite parenthèse.

Vous aimez lire et ne trouvez pas le temps de le faire ? Cela vous frustre ?

J’ai la solution pour vous…

Les livres audio, ça vous parle ? Cliquez ici pour en savoir plus.

Fermeture de la parenthèse.

Votre ami,

Kamal

Pour ceux qui veulent aller plus loin et qui souhaitent passer un cap dans leur développement personnel et apprendre à exploiter pleinement tout leur potentiel de séduction, mon livre « Atteignez le succès que vous méritez avec les femmes » est disponible sur Amazon.


0 commentaire

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :