On entend souvent parler de l’importance de la complicité dans un couple.

Cette alchimie entre les deux tourtereaux serait donc le secret de la prospérité d’un couple.

La complicité, cette sensation de se comprendre mutuellement sans avoir à ouvrir la bouche. Cette sensation qu’avec l’être aimé, nous formons une sacrée équipe. Cette sensation d’avoir une entente quasi parfaite, une entente indétrônable et inimitable avec une autre personne.

En théorie, la complicité dans un couple est un idéal qu’on cherche tous à atteindre avec sa partenaire.

Mais qu’en est-il réellement ? Comment se mesure concrètement la complicité ?

On cherche tous à rencontrer la fille idéale, celle qui partagera nos passions, nos valeurs et nos rêves. Celle qui rira aux éclats même à nos blagues les plus pourries. Vous connaissez ces blagues ? Celles qui sont hilarantes quand on les passe dans notre esprit, mais qu’une fois sorties de notre bouche, elles sont loin d’avoir l’effet escompté… L’auditoire est déçu et un silence meurtrier se profile à l’horizon… Et puis on se sent seul d’un coup… Mais du fond de la pièce, vous entendez un éclat de rire qui vient à votre rescousse, c’est elle, votre sauveuse…

Si vous trouvez cette fille, épousez-la directement !

Pour les autres, qui comme moi, voient certaines de leurs blagues foirer et qu’aucune princesse ne vient à leur rescousse, continuons donc d’explorer les autres véritables signes de complicité dans un couple.

Lorsqu’on est installé dans une relation avec une fille, on connait naturellement des moments de doute. C’est tout à fait humain.

On se demande si cette fille est véritablement faite pour nous ? Pourrions-nous vivre avec pour le reste de notre existence ? Y-a-t-il vraiment une complicité entre nous ? Sommes-nous bien armés pour affronter ensemble les tribulations de la vie de couple et les obstacles de l’existence ?

Dans cette optique, tonton Kamal, votre humble serviteur, va vous partager en exclusivité dans cet article, ce qu’il considère comme étant les 7 piliers de la complicité dans un couple.

Et là, vous vous dites : « Mais pourquoi diable parle-il de lui-même à la 3ème personne du singulier ? »

Ce à quoi je vous répondrai que je n’en ai pas la moindre idée ! Sacré personnage ce Kamal ! Zut…et ça recommence !

Je tiens à m’excuser pour ce petit instant de pure schizophrénie.

Revenons-en donc à nos moutons et accueillons sous un tonnerre d’applaudissements les 7 piliers de la complicité dans un couple !

1/Une vision commune.

On a beau s’aimer, si on ne va pas dans la même direction, l’un de nous devra quitter le navire un jour ou l’autre.

Un couple, c’est donc aussi une sorte d’alliance pour pouvoir réaliser des objectifs en commun. Ce sont deux êtres animés par la même ambition qui s’allient afin de joindre leurs forces et avancer plus rapidement vers l’objectif visé.

En somme, cette vision commune se résume à un idéal de vie qu’on ambitionne de construire ensemble.

Sans oublier qu’un idéal de vie regroupe aussi des valeurs que nous partageons tous les deux. Ces valeurs sont indispensables à la réussite du couple. Si nous n’avons pas les mêmes valeurs, il sera très difficile pour l’union de prospérer sur le long terme.

Permettez-moi d’éclaircir ce point les amis.

Le couple est composé de deux êtres uniques. Avec leurs lots d’expériences, d’envies, de rêves etc…

Certaines différences entre les deux amoureux sont propices à l’évolution et l’enrichissement du couple. Parmi ces différences, on retrouve des centre d’intérêts divergents, des expériences différentes etc… Ces différences ne sont pas nocives au couple, bien au contraire. Elles permettent à chacun d’en apprendre un peu plus sur l’autre, de profiter des différentes expériences, de faire découvrir ses centres d’intérêts et ses passions à l’autre. En somme, on invite l’autre par moment à se plonger dans notre univers et ça ne peut être qu’enrichissant pour le couple.

A l’inverse, une divergence de valeurs dans le couple ne peut être que destructrice. Quelle personne saine d’esprit aurait envie de débattre pendant des jours avec son/sa partenaire sur la manière d’éduquer leurs enfants ? Quelle personne saine d’esprit serait prête à perdre une énergie folle pour expliquer à son/sa partenaire que les liens familiaux lui paraissent importants et qu’il serait bien de rendre visite à sa famille et de les accueillir convenablement de temps à autre ?

C’est vous dire toute l’importance d’un alignement au niveau des valeurs au sein du couple.

2/La complicité dans un couple implique un sens du sacrifice.

Scott Peck, psychiatre mondialement reconnu, définit l’amour comme la volonté de se dépasser dans le but de nourrir sa propre évolution ou celle de quelqu’un d’autre.

L’amour c’est donc se dépasser, faire un effort, un pas de plus vers l’autre.

Nulle complicité ne peut donc être crée sans une réelle volonté de faire chacun un effort pour l’autre.

Il faut donc être conscient que l’amour ne se résume pas simplement à un simple sentiment. L’amour est une volonté consciente de s’unir. Or, l’union nécessite certains compromis indispensables à la prospérité du couple. Ces compromis impliquent des sacrifices de chacun des membres du couple.

Ainsi, animé par une volonté de se dépasser, nourrir son évolution personnel et celle de l’autre et construire un avenir ensemble, chacun est prêt à faire un effort supplémentaire pour l’autre. Des petits efforts quotidiens qui construisent les bases d’un couple solide sur le long terme.

3/La complicité dans un couple c’est aussi savoir porter la robe de l’avocat du diable.

Voyez-vous, les membres du couple doivent être un bouclier l’un pour l’autre. Il faut toujours être prêt à défendre son/sa partenaire en public.

Votre partenaire a beau avoir des défauts, ne permettez à personne de la critiquer en votre présence. Soyez celui qui met sa partenaire en face de ses problèmes en privé mais qui la défend sans pitié en public. C’est l’essence même de la complicité.

Vous formez une équipe, il en va donc de votre honneur de défendre cette équipe. Ne laissez donc personne attaquer de loin ou de près votre partenaire.

Couvrez ces imperfections et ces erreurs en public quitte à jouer le rôle de l’avocat du diable. Cependant, en privé, faites lui comprendre que vous n’encouragez pas forcément son comportement fautif même si vous avez pris sa défense.

4/Respecter le jardin secret de l’autre.

Beaucoup de couples se pourrissent l’existence en occupant maladroitement le jardin secret l’un de l’autre. La pensée qu’un espace solitaire est vitale à la survie du couple ne leur effleure pas l’esprit.

En piétinant sur des territoires intimes de l’autre, vous ne servez pas les intérêts de votre couple. Votre partenaire, tout comme vous-même, avez besoin d’un petit îlot où vous pouvez vous retirer pour vous retrouver momentanément avec vous-même. Si vous attaquez cet îlot par surprise et de force, vous poussez votre partenaire à la révolte. Vous serez jugé comme un occupant qu’il faut chasser de certains endroits. Et plus vous essaierez de conquérir de force des territoires où vous n’êtes pas invités, plus vous donnerez envie à votre partenaire de vous repousser encore plus et de s’éloigner progressivement de vous.

Laissez donc à l’autre la liberté de vous faire entrer dans son jardin secret. Donnez-en lui envie et ne le brusquez jamais. Comprenez aussi que certains territoires ne vous seront jamais ouvert et qu’ils sont exclusivement réservé à l’intimité personnelle de votre partenaire.

Comprendre que l’autre a besoin d’une certaine intimité, de ses moments à lui est le meilleur moyen de cultiver le désir et de vous rapprocher encore plus. Vous donnez à l’autre envie de se rapprocher de vous puisque vous ne lui mettez pas de pression inutile.

5/La complicité dans un couple, c’est aussi une affaire de compréhension de la nature humaine.

La complicité, c’est aussi de comprendre que le couple n’est pas la fusion de deux êtres pour en former un. Ceux qui cultivent cette vision là du couple se voient souvent noyés dans des relations toxiques. Le couple, c’est deux êtres distincts qui n’ont pas besoin l’un de l’autre pour survivre mais ont choisi consciemment et avec envie de vivre ensemble. Le besoin vous rend esclave, l’envie vous permet de faire un choix conscient et volontaire.

Selon Scott Peck, deux personnes ne s’aiment vraiment que lorsqu’elles sont capables de vivre l’une sans l’autre mais choisissent de vivre ensemble.

Autrement, ce n’est plus de l’amour, mais rien d’autre que de la dépendance.

Je vois tellement de couples s’empoisonner l’existence en manquant d’indépendance et en essayant de tuer l’individualité de l’autre au profit du couple. Ce parasitisme et cette tentative d’éradiquer l’individualité de chacun produit l’effet inverse de celui escompté.

Oubliez donc cette vision Hollywoodienne de l’amour qui pousse les gens à croire que les âmes-sœurs se réunissent pour ne former qu’une seule entité. C’est une chimère, rien de plus.

Chassez l’individualité, elle revient au galop !

6/Deux êtres distincts qui avancent ensemble.

Etre conscient du fait que notre individualité est omniprésente dans le couple nous permet d’avoir le maîtrise de la situation. Etant donné que nous sommes deux êtres distincts, nous sommes conscients que sur la route, plusieurs obstacles se dresseront face à nous. Il arrivera que nous ayons des envies différentes, une motivation différente pour certains projets, des moments de doutes chez l’un comme chez l’autre. Il faudra faire avec. Des fois, l’homme sera responsable de la stagnation du couple, d’autres ce sera la femme. Le plus important est de ne pas perdre espoir et de continuer à avancer ensemble. C’est là où nous démontrons notre force, en faisant face aux obstacles ensemble sans fuir.

La complicité, c’est donc aussi d’être capable de supporter les divergences d’énergie, de motivation et d’envie au sein du couple et d’essayer de les combler en se serrant les coudes.

Malheureusement, lorsque nous développons la vision romantico-Hollywoodienne de l’amour, nous définissons le couple comme une entente parfaite et harmonieuse.

Or, dans les faits, la vie de couple connait bon nombre de tribulations qui naissent de divergences individuelles. Ainsi, à chaque fois que l’individualité prend le dessus, les personnes développant la vision Hollywoodienne de l’amour pensent que c’est la fin du couple et que finalement, ce partenaire n’est pas l’homme/la femme de notre vie.

Ils confondent passion et amour. La passion surgit pendant les premiers mois, les premières années d’un couple, tout au plus. Et puis, elle s’estompe.

7/Un sens de l’humour proche.

Que serait un couple sans ces moments de complicité intense où l’on rit aux éclats ?

Des moments de rires aux éclats et d’innombrables blagues salaces qui s’immiscent dans nos conversations. Deux abrutis qui rigolent tellement ensemble au point d’avoir des abdos en acier. Plus besoin d’aller les faire à la salle de sport.

Croyez-moi, si vos sens de l’humour sont aux antipodes l’un de l’autre, vous allez drôlement vous ennuyer. Je considère qu’un couple qui rigole beaucoup ensemble est un couple en bonne santé. Au même titre qu’un couple qui fait souvent l’amour.

Je dirais donc que ce sont deux paramètres qui permettent de prendre la température de votre couple, juger son état de santé et son niveau de complicité.

Vous voulez savoir si votre couple est en bonne santé ?

Vérifiez la fréquence de vos rapports sexuels et ceux de vos moments de rigolades ensemble.

Les amis, je crois avoir fait le tour du sujet. Je vous ai partagé comme promis les 7 piliers de la complicité dans un couple.

N’hésitez pas à me faire part dans les commentaires de vos appréciations. Dites-moi si vous considérez que j’ai omis un point essentiel.

N’hésitez pas non plus à me faire part d’éventuels sujets que vous aimeriez que je traite dans de prochains articles. Je réponds à tous vos commentaires et prends note de toutes vos idées.

Gardez en tete que ce blog est aussi le votre !

N’oubliez pas de me suivre aussi sur Instagram, j’y publie régulièrement du contenu pour vous inspirer et vous motiver, des sondages auxquels vous pouvez participer etc…

Mon compte Instagram : kamalkemzi

Votre ami,

Kamal

Pour ceux qui veulent aller plus loin et qui souhaitent passer un cap dans leur développement personnel et apprendre à exploiter pleinement tout leur potentiel de séduction, mon livre « Atteignez le succès que vous méritez avec les femmes » est disponible sur Amazon.


5 commentaires

Julien · 6 février 2020 à 20 h 44 min

Rien à redire, tu sais couvrir le sujet. Par contre, je ne te rejoins absolument pas dans le point numéro 3.
Si ta partenaire est fautive, pourquoi la défendre ?? Et si on pousse le raisonnement à l’extrême, si elle te demande de l’aider à enterrer un corps, tu la couvrirais aussi ???

    Kamal · 6 février 2020 à 23 h 29 min

    N’allons pas jusque là haha 😉

Anas · 6 février 2020 à 22 h 27 min

Excellent article je suis totalement d’accord avec ces points j’ai apprécié la manière avec laquelle tu as exposé chacun des points . Stat tuned !

    Kamal · 6 février 2020 à 23 h 28 min

    Merci Anas 🙂

Antoine · 7 février 2020 à 12 h 37 min

excellent article kamal, c’est pour quand un article sur « où et comment draguer à Montpellier » ?

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :